PFC Story : Un nul inespéré en 2009

Le Paris FC et Troyes se rencontrent ce samedi en Ligue 2. Mais ils ont déjà été opposés en D1, en CFA et en National comme au cours de la saison 2009/2010, le mardi 11 août… Retour sur cette rencontre qui illustre le dicton « y croire jusqu’au bout ».

Anthony Losilla

Pour le Paris FC l’objectif est de faire bien mieux que la 6e place du National lors de l’exercice écoulé (2008/09) et de se mêler à la lutte pour la montée en Ligue 2. Le recrutement a été effectué en ce sens. Jean-Marc Pilorget enregistre notamment la signature définitive d’Anthony Weber (ex-Strasbourg), ainsi que les arrivées du jeune défenseur formé à Nantes, Francisco « Pacho » Donzelot, des attaquants David Pollet (prêté par Lens) et Rémi Souyeux (Dijon) et d’un autre ancien Bastiais (SCB) comme Gilles Cioni, Julian Palmieri. Mais la compétition s’annonce particulièrement relevée. Outre les trois relégués de Ligue 2, Amiens, Reims et Troyes, il y a Thonon (5e) et Cannes (4e) et des promus de CFA qui ont évolué à ce niveau voire au-dessus comme Fréjus et Rouen.

Pour la 2e journée, le Paris FC a déjà la pression. Battu 2 buts à 0 à Gueugnon, il ne doit pas manquer ses débuts à domicile, à Charléty, le mardi 11 août. Une affiche puisque le visiteur n’est autre que Troyes qui a disposé de Louhans-Cuiseaux sur le même score. C’est pourtant une équipe apathique qui facilite la tache des Troyens. La punition ne se fait pas attendre. A la 35e minute, Julien Lafourcade marque pour l’ESTAC. Son coéquipier Mounir Obbadi alourdit la note cinq minutes plus tard. A la pause Troyes mène 2 buts à 0 ! Il y a encore, au moins, 45 minutes à jouer et on se dit que l’addition va être particulièrement salée. A la reprise, si Jean-Marc Pilorget n’a procédé à aucun changement, le Paris FC, emmené par son capitaine Anthony Losilla, offre néanmoins un visage bien différent. Celui de la révolte. Troyes a-t-il cru que le résultat était déjà acquis ? Paris FC pousse. Néanmoins, il ne trouve pas la faille. Pas encore…On entre dans le temps additionnel et le tableau d’affichage indique toujours Paris FC 0 – ESTAC 2 quand, à la 90e+2, Hughes Ayivi, le jeune attaquant de l’équipe d’Excellence l’an dernier, marque ! Paris FC 1 – ESTAC 2. Deux minutes plus tard, Paris bénéficie d’un pénalty. Hugues Ayivi le tire, mais la balle est renvoyée. Heureusement, Anthony Losilla a suivi et propulse le ballon dans le but arrachant ainsi une égalisation inespérée ! Paris FC 2 – ESTAC 2. « Après notre prestation de la première période, on se devait de réagir, lâche le capitaine le sourire aux lèvres. On est allé chercher ce nul au forceps.»

Malgré deux victoires consécutives (dont une contre Evian Thonon-Gaillard, futur Champion de National), l’équipe enchaînera les résultats en dents de scie. Sur le banc, Jean-Marc Pilorget sera remplacé par Jean-Luc Vannuchi. Le Paris FC terminera 6e avec 58 points, à 11 longueurs du 3e promu, Troyes.

De son côté, Anthony Losilla signera en Ligue 2 à Laval avant de prendre le chemin de l’Allemagne et de porter les couleurs du Dynamo de Dresde puis du VfL Bochum.

Fiche technique

Paris FC – Troyes : 2-2 (0-2).
Spectateurs : 600.
Arbitre : M. Léonard.
Buts. Paris FC : Ayivi (90e + 2), Losilla (90e + 4) ; Troyes : Lafourcade (34e), Obbadi (40e).
Avertissements. Paris FC : Cioni (71e) ; Troyes : Westberg (90e + 1).

Paris FC : A.Brocard – F.P. Donzelot, A.Weber, F.Diakité, G.Cioni (H.Ayivi, 80e) – J-M.Le Bescond (G.Macalou, 82e), A.Losilla, M. Bergueira (J.Roye, 70e), J.Lorthioir – D.Pollet, R.Souyeux. Entr. : J-M Pilorget.

©2021 Paris FC - Tous droits réservés - Mentions légales - Données personnelles - Contacts - Presse

   

Paris FC - Une ambition Capitale