Quelques instants après avoir signé son contrat en faveur du Paris FC, le milieu de terrain Florian Martin (29 ans) a répondu à nos questions.

Quel est ton sentiment après cette signature ?

C’est un grand soulagement ! Cela fait seize mois que je me suis blessé et je suis passé par des périodes très compliquées. Je suis très content de signer ici et de rejoindre ce projet. Le club grandit, apprend vite et c’est important pour moi d’arriver dans un club qui est dans cette dynamique. Lorsque j’ai signé à Sochaux, c’était un club qui était sur la pente descendante, aujourd’hui j’arrive dans un club qui est sur la pente ascendante. J’ai tout à gagner ici !

Quelles ont été tes impressions lors de ces derniers mois avec le groupe parisien ?

J’arrivais un peu dans l’inconnu ici et le groupe m’a très bien accueilli. Je connaissais certains joueurs donc cela s’est très vite bien passé. Je les en remercie car ce n’est pas facile d’accueillir quelqu’un de l’extérieur en sachant que l’équipe jouait le haut de tableau. J’ai passé trois bons mois ici et j’ai vraiment apprécié l’accueil qui m’a été fait. J’ai aussi été surpris par le niveau de jeu car cela jouait vraiment bien au ballon. On entendait parler du Paris FC comme une équipe athlétique, mais il y a surtout du jeu et c’est aussi pour cela qu’ils ont joué le haut de tableau. Je tiens par ailleurs à remercier chaleureusement l’ensemble du staff, le Président Pierre Ferracci, et le Manager Général Pierre Dréossi de m’avoir accueilli afin que je puisse reprendre contact avec le monde du football ! C’est désormais à moi de rendre la pareille.

Comment vas-tu physiquement ?

Je vais très bien ! On l’a vu sur les dernières semaines d’entrainement avec le groupe, je m’entraînais normalement. Malgré la trêve je continue de travailler individuellement chez moi pour être prêt pour la reprise.

Dans quel état d’esprit es-tu après cette période de convalescence ?

J’ai faim ! J’ai faim de ballon, je suis un joueur de foot et je joue pour gagner. J’ai envie d’être sur le terrain ! Quand j’entends des gens se plaindre pour un oui ou pour un non, j’en rigole car ils n’ont pas vécu ce que certaines personnes ont pu vivre. Je sais ce qu’être sur le carreau durant de longs mois et je suis désormais dans l’optique de pendre du plaisir et de m’éclater sur le terrain ! Je veux aussi aider le club à atteindre ses objectifs et je suis prêt à 200% pour relever le défi.

Sponsors