loader image

Pierre Ferracci : « On ne voulait pas laisser partir Sami »

Interviewé par RMC Sport, Pierre Ferracci s’est exprimé sur le départ de Sami Tlemcani à Chelsea. Le président du Paris FC est également revenu sur la politique de formation du club ou encore le tout récent premier contrat professionnel de Jaouen Hadjam, pourtant courtisé par un grand club européen. Extraits.

Pierre Ferracci, comment s’est passé le départ du Paris FC de Sami Tlemcani qui, à 16 ans, a rejoint Chelsea ?

On ne voulait pas laisser partir Sami… On sentait qu’il avait une évolution à faire chez nous. Cette année, il aurait été titulaire en réserve, dans une National 3 parisienne qui est d’un très bon niveau. Et puis, il aurait pu prétendre à faire des bancs en Ligue 2. Anthony Maisonnial, notre gardien numéro 2, aspire à trouver du temps de jeu, donc il aurait été en concurrence avec Obed Nkambadio (né en 2003). Son environnement et lui-même ont fait le choix de partir. Après avoir essayé de le retenir, on a décidé de défendre les intérêts du club. On a négocié durement et on est fier de ce qu’on a pu faire. Entre la première proposition de Chelsea et notre première contre-proposition, le transfert final se situe plus proche de ce que nous demandions. C’est un message que l’on envoie car on sait que les clubs parlent entre eux.

[…]

Vous prenez aussi ce départ comme une mise en lumière de votre politique de formation ?

C’est un éclair sur ce que nous faisons depuis plusieurs années. On parle d’un départ, mais le signal avec le contrat professionnel de Jaouen Hadjam est aussi important. L’Olympiacos a tout fait, financièrement, pour le faire venir. Aujourd’hui, avec Jean-Marc Nobilo (directeur du centre de formation) et Mathieu Lacan (son adjoint), nous avons une politique économique et sportive où le centre de formation prend une place importante. C’est bénéfique pour le club et ça va permettre d’attirer d’autres gamins.

[…]

Vous n’avez quand même pas de regrets de voir partir un joueur à fort potentiel dès 16 ans ?

Bien sûr. Je voulais le garder. Sami est un garçon qui a énormément de qualités. Il serait parti à un moment ou un autre dans un grand club, dans sa carrière. Jean-Michel Aulas a dit un jour que les jeunes devaient rester le plus longtemps possible dans leur environnement. Je crois qu’il a raison. Mais il y a d’autres éléments qui entrent en compte.

Interview complète à retrouver en cliquant sur ce lien.

©2021 Paris FC - Tous droits réservés - Mentions légales - Données personnelles - Contact - Presse

Paris FC - Une ambition Capitale

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?