Gaëtane Thiney : « Nous avons tout à gagner »

À 24 heures du choc contre l’Olympique Lyonnais au Stade Charléty (16h00), la capitaine du Paris FC Gaëtane Thiney s’est confiée à notre micro. Elle revient sur la semaine XXL du Paris FC qui affronte Lyon et le PSG mais aussi sur les ambitions du Club et ses performances. Entretien. 

Gaëtane, le Paris FC reste invaincu en ce début de saison. Comment juges-tu ces premiers mois de compétition ?

Je les juge bon. On fait un bon début de saison. On est solide, en place face à des équipes qui ont des attitudes un peu différentes contre nous. On le découvre aussi mais c’est un bon début de saison parce que nous sommes invaincues. Il est un poil frustrant car nous aurions aimé prendre les 3 points sur certains de nos matchs à domicile.

Le Paris FC entame une semaine marathon avec les réceptions de l’Olympique Lyonnais et du Paris Saint-Germain. Est-ce que la préparation mentale et physique est différente cette semaine à l’entraînement ?

Non, je ne pense pas, parce que dans cette série de matchs, la rencontre la plus importante était celle contre Guingamp. Elle était difficile à aborder chez elles. Elles venaient d’accrocher l’Olympique Lyonnais (0-0). Nous avons donc passé cette première étape avec succès (ndlr : victoire 3-0 du Paris FC). Nous prenons les matchs les uns après les autres. Le nombre de points contre Guingamp est aussi important que celui contre Lyon ou Paris. L’impact est différent médiatiquement mais au point de vue comptable, c’est pareil. Dimanche, ça sera un match compliqué. D’autant plus que nous sommes une équipe joueuse donc quand on joue, on se déséquilibre. Mais c’est notre jeu, notre projet de jeu.

Pendant plusieurs saisons, le Paris FC pouvait se jauger face à Lyon ou Paris. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ?

Tous les matchs sont des tests. Et quelque soit l’adversité, c’est toujours un nouveau défi. Une défense à 5, une équipe regroupée, ou encore une équipe remplie d’internationales… Le défi est de hisser notre niveau de jeu. Lyon est une équipe qui est capable de garder une haute intensité pendant 90 minutes et d’être concentrée sur tous les instants. L’année dernière, nous avons accroché les Lyonnaises dans le jeu, mais nous n’avons pas réussi à prendre de points. J’espère que cette année, nous en serons capables ! Elles auront à coeur de nous battre chez nous. Et le Paris FC a tout à gagner. Si on arrive à exprimer ce que l’on montre à l’entrainement la semaine, en étant à 150%… On verra.

« À 37 ans, je suis mieux physiquement qu’à 29-30 ans »

Tu es la meilleure passeuse de D1 Arkema en 2022 (11 passes décisives). On a l’impression que plus les semaines passent, plus tu te sens bien voire mieux sur le terrain…

C’est le fruit du travail. Pas uniquement à l’entrainement… J’ai une réflexion sur mon modèle de performance qui est systémique et global. J’ai besoin d’avoir des activités parallèles pour me sentir bien. Je vois un ostéopathe une à deux fois par semaine, je fais du shiatsu, de la médecine chinoise, du yoga… Je prends du plaisir en dehors et sur le terrain. Au Paris FC, on a un groupe de qualité et intelligent qui comprend que le football passe vite et que la cohésion collective est un levier important dans la performance. Ici, nous n’avons pas le budget pour aller chercher 23 internationales mais on arrive à faire un bon mélange entre jeunes et moins jeunes. Donc je m’éclate. J’ai pris beaucoup d’énergie et de fraîcheur aux États-Unis. Aujourd’hui, j’ai 37 ans, mais je pense que, physiquement, je suis mieux qu’à 29-30 ans. Certains diront que je suis moins rapide, mais je répondrai que le football a évolué. En tout cas, je prends beaucoup de plaisir à être décisive à travers mes passes. Il faudrait que je le sois un peu plus à travers mes buts. Ma première place au classement des passeuses de D1 Arkema en 2022, c’est rigolo mais anecdotique. J’ai aussi des supers buteuses devant qui savent faire le geste juste.

Si on se projette un peu… Penses-tu que le Paris FC serait capable de voir plus haut cette saison ?

C’est l’objectif. Après, entre les ambitions et la réalisation… En tout cas, nous avons des objectifs. Est-ce que ça nous emmènera plus haut ? L’avenir nous le dira. Être, une fois de plus, dans les trois premières équipes du championnat, ça serait une grosse confirmation. Notre budget n’est pas l’égal des deux autres équipes du podium mais nous avons une très grande force : le travail. On travaille beaucoup et bien. Mais cette saison peut être un tournant dans nos ambitions. Nous, joueuses, nous sommes conscientes que le club met en place des choses pour que nous soyons toujours plus performantes. Ces deux prochains matchs nous diront si nous en sommes capables même si la saison ne se jouera pas sur ces deux matchs…

Partenaire principal
Partenaires majeurs
Partenaires officiels
Partenaires institutionnels

©2023 Paris FC - Tous droits réservés - Mentions légales - Données personnelles - Contacts - Presse