En clôture de la 32e journée de Domino’s Ligue 2, le Paris FC reçoit lundi soir à Charléty (20h45), le FC Lorient, 4e à la différence de buts avec 53 points.

Lors du précédent exercice, le FC Lorient, tout juste relégué de L1, n’avait pas manqué son départ. Le FCL était dans la foulée du tandem Reims/Le Havre puis s’accrochait aux basques du 1er de cordée rémois, avant de décrocher de la lutte pour la 2e place synonyme de montée directe et de terminer le championnat 7e.
Cette année encore, Lorient n’a pas calé sur la grille de départ avec une belle série de 8 rencontres sans défaite qui lui a permis de rester dans les roues de Metz et de Brest. Cependant, les Merlus ont terminé la phase aller à la 6e place, un rang qui n’a rien de déshonorant pour bien des équipes, mais insuffisant par rapport au potentiel et aux ambitions du club.
La victoire à Valenciennes (2-1) fin janvier a vu Lorient se relancer avec une série de quatre autres succès d’affilée sur février qui l’a ramené à la 3e place. Le FCL a connu ensuite un gros passage à vide en mars avec 1 seul point pris (à domicile, contre Brest 1/1) et trois défaites (Orléans, Nancy et Metz). Si la 2e place semble difficile à atteindre (bien que mathématiquement ce n’est pas une mission impossible), Lorient est toujours en course pour les barrages. Vendredi dernier il a battu Béziers 3 buts à 1. Un succès grâce auquel il revient sur le Paris FC (53 pts) et qui redonne  espoir du côté du Moustoir. Et si c’était le début d’une nouvelle dynamique, celle du sprint final ? « Rien ne sert de courir, il faut partir à point », mais après Charléty, le FCL recevra quand même Troyes et ira à Lens, avant de jouer des adversaires concernés par la lutte  pour le maintien (Auxerre, Niort, Sochaux).
Cette fois, pas de « clean sheet »,  de « money time » ou  autres « expressions barbares ». A Sochaux, le Paris FC a encaissé le seul but de la partie à la 36e minute sans parvenir au moins à égaliser. En 50 ans, et huit confrontations, championnat ou Coupe de France, le club de la capitale ne se sera imposé qu’une seule fois au stade Bonal, aura fait deux nuls et enregistré cinq défaites ! Après avoir tiré les enseignements de ce revers, il faut maintenant tourner la page et ne penser qu’au rendez-vous important, même s’il ne sera pas décisif, contre une équipe aux gros moyens. Après Metz, Lens et Troyes, le Paris FC a montré qu’il pouvait être à la hauteur des « grosses cylindrées ».

On espère que le public répondra présent et qu’il l’aidera par son soutien !

ALLEZ LE PARIS FC !

La saison dernière

Paris FC : 8e de Ligue 2 avec 61 points. 16V, 13N, 9D – 46bp / 36 bc
FC Lorient : 7e de Ligue 2 avec 62 points. 18V, 8N, 12D – 61 bp / 46 bc

Son entraîneur

Joueur, Mickaël Landreau a gardé les buts de Nantes, du PSG, du LOSC et du SC Bastia. Avec 618 rencontres de L1, il détient un record qu’il sera bien difficile d’égaler. Vainqueur de 2 titres de Champion de France de L1 et de trois Coupes de France, il est également International. Entraîneur adjoint au Paris FC en 2016/17, Mickaël Landreau a décidé d’effectuer « le grand saut » en mai 2017 en acceptant d’entraîner le FC Lorient en L2.

À l’aller

 

Le point avant la rencontre :

Paris FC
3e de L2 avec 53 points – 14V, 11N, 6D – 29 bp / 17 bc
A domicile : 4e de L2 avec 30 points. 8V,6N,1D – 18 bp / 4 bc
Ses cinq derniers matches (L2) : V,N,V,V,D
Ses cinq derniers matches à domicile (L2) : N,N,V,N,V
Son attaque : 11e (29 buts – 4 pénaltys)
Sa défense : 1ère (17 buts – 2 pénaltys)
CJ : 38 – CR : 3
Son meilleur passeur : Lalaïna Nomenjanahary, 4 passes
Son meilleur buteur : Silas Wamangituka, 8 buts.

FC Lorient
4e de L2 avec 53 points – 15V, 8N, 8D – 41 bp / 30 bc
A l’extérieur : 5e de L2 avec 23 points. 6V, 5N, 5D – 11 bp / 13 bc
Ses cinq derniers matches (L2): D,D,N,D,V
Ses cinq derniers matches à l’extérieur (L2) : V,V,V,D,D
Son attaque : 5e (41 buts – 4 pénaltys)
Sa défense : 6e (30 buts – 2 pénaltys)
CJ : 71 – CR : 3
Son meilleur passeur : Yoane Wissa, Jimmy Cabot, 4 passes
Son meilleur buteur : Pierre-Yves Hamel, 15 buts

Les précédents Paris FC – FC Lorient

1974/75 D2 Gr A : Paris FC 1 – 1 FC Lorient            Classement : PFC : 15e – FCL : 3e
1975/76 D2 Gr A : Paris FC 0 – 0 FC Lorient          Classement : PFC : 12e – FCL : 3e
1993/94 N1 Gr A : Paris FC 0 – 1 FC Lorient           Classement : PFC 8e – FCL : 4e
2017/18 L2 : Paris FC 1 – 1 FC Lorient                      Classement : PFC 8e – FCL : 7e
D’un Club à l’autre

Maxime Barthelmé, Kemal Bourhani, Devis Epassy Mboka, Georges Eo, Hervé Guégan, Jean-Luc Kerangouarec, Bakari Koné, Valentin Lavigne, Stéphane Nguéma, Gabriel Obertan ont joué dans les deux clubs.
Mickaël Landreau, entraîneur adjoint du Paris FC en 2016/17, est devenu l’entraîneur du FCL. Anthony Saulnier a été entraîneur adjoint chargé des gardiens au Paris FC. Il occupe le même poste à Lorient. Paul Orsatti a terminé sa carrière de joueur au Paris FC avant de devenir entraîneur. Ces dernières années, il a été coach mental du FC Lorient. Fabrice Bocquet, a été Manager général du Paris FC. Il est aujourd’hui Directeur du FCL.

Rédacteur : Philippe Descottes

Sponsors