loader image

Daphné Corboz : « Je me sens très bien au Paris FC »

Arrivée cet été, Daphné Corboz a été titularisée lors des deux premières journées de D1 Arkema. Auteure d’ailleurs de deux bonnes prestations, notre milieu de terrain franco-américaine a pris le temps de répondre à quelques questions. Interview.

Daphné, tu es arrivée cet été en provenance du FC Fleury 91. Peux-tu nous expliquer ton choix de rejoindre le Paris FC ?

Le projet du Paris FC m’intéressait grandement. Cela faisait deux ans et demi que je jouais en France, et le Paris FC a toujours été un adversaire contre lequel j’adorais jouer. Après avoir visité les installations et appréhendé les ambitions du club c’était pour moi une évidence.

Comment s’est passée ton intégration ?

Je trouve que ça s’est très bien passé. Mes nouvelles coéquipières m’ont très bien intégrée. Je me sens très bien dans le vestiaire.

La préparation a été plutôt longue. Comment as-tu appréhendé cette longue période ?

Pendant la période de confinement, le football m’a énormément manqué donc rien que le fait de retrouver les terrains c’était un réel plaisir. Il y a toujours un temps d’adaptation quand on rejoint une nouvelle équipe mais cette longue préparation m’a bien aidée à prendre mes marques au sein de l’effectif.

La D1 Arkema a repris ses droits il y a quelques semaines. Le Paris FC a débuté par une défaite chez le champion d’Europe l’Olympique lyonnais (0-4). Malgré le score, le Paris FC a proposé une très bonne première période… 

Nous avions commencé notre préparation avec une double confrontation avec le Paris Saint-Germain, l’équipe la plus similaire à Lyon en terme de niveau. La première période a été de bonne qualité de notre part. On a réussi à contenir les attaquantes lyonnaises, nous étions solides défensivement. Après la difficulté face à Lyon, c’est l’intensité des courses. Elles nous font beaucoup courir. Le plus difficile est de renouveler les efforts en seconde période. Nous avons pris le premier but très tôt après la pause, ça coupe un peu les jambes… Au final, le score est frustrant car on prend 4 buts sur coups de pied arrêtés…

Au final, vous avez su rebondir dès la deuxième journée face à Soyaux (2-0)…

Commencer contre Lyon, ça te met directement dans le bain. Après le match, nous avons beaucoup travaillé pour être prêtes pour affronter Soyaux. Tous les éléments travaillés à l’entraînement ont plutôt été réussis face à Soyaux donc le résultat est satisfaisant. Maintenant, il ne faut pas relâcher les efforts et poursuivre contre Le Havre samedi.

« Sur le terrain, je m’exprime »

Lors de la victoire face à Soyaux, ta coéquipière du milieu de terrain, Sophie Vaysse a inscrit un super but. Comment se passe la relation avec elle ?

Je suis très contente pour Sophie, car elle a inscrit un super but ! On a une très bonne relation sur le terrain comme en dehors. Elle a beaucoup aidé à mon intégration. Sur le terrain, on ne se parle pas beaucoup mais on se comprend. C’est une très bonne chose de pouvoir compter sur une coéquipière sans avoir à parler. Ca veut dire que ça fonctionne bien !

D’ailleurs, tu es plutôt une personne discrète dans ton quotidien…

Je suis quelqu’un de plutôt calme dans la vie de tous les jours. Sur le terrain, je m’exprime. Je suis heureuse de jouer au football, alors si ça se voit c’est une bonne chose (rires).

Tu as été complimentée par Sandrine Soubeyrand après le match face à Soyaux. Comment se passe la relation avec la coach ?

C’est une vraie opportunité d’être coachée par la recordwoman de sélections en équipe de France. Elle a une légitimité qui n’est pas donnée à tout le monde. Je pense que j’ai beaucoup à apprendre ici au Paris FC. Sa rigueur au point de vue tactique permet à l’équipe de bien progresser collectivement parlant.

Plus généralement, comment appréhendes-tu cette nouvelle saison de D1 Arkema avec le Paris FC ?

J’espère que l’on pourra accrocher cette troisième place mais il reste encore 20 matchs à jouer. Lyon et le PSG sont, pour le moment, largement au-dessus des autres équipes. Il y aura des points à aller chercher partout. La lutte avec Montpellier ou encore Bordeaux sera sans doute difficile mais il faut y croire. Et puis, de savoir que cette troisième place est désormais qualificative pour la Ligue des Champions, ça rend encore plus attrayant cette saison de D1 Arkema.

 

(Crédit photo : A2M Sport Consulting)

 

©2021 Paris FC - Tous droits réservés - Mentions légales - Données personnelles - Contact - Presse

Paris FC - Une ambition Capitale

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?